Maquillage permanent : en quoi consiste réellement l’art de la colorimétrie ?

maquillage permanent

Le maquillage permanent est une technique de make-up essentiellement basée sur l’utilisation des pigments. Le choix de ces éléments colorés, tout comme la façon dont ils sont appliqués, conditionne la qualité et la réussite du résultat final. Un vrai dermopigmentiste devrait être capable, grâce à ses compétences spécifiques dans l’art de la colorimétrie, de faire les bons choix et d’adopter la bonne approche afin de parvenir à un rendu satisfaisant en totale adéquation avec les exigences de sa cliente. Mais en quoi consiste réellement cette « science » des couleurs et des pigments ? Retrouvez toutes nos réponses dans cet article.

Une bonne maîtrise des couleurs et de leurs variations

Puisque les couleurs sont une caractéristique essentielle dans l’univers de la mode et du maquillage, la colorimétrie est indispensable, car c’est grâce à elle que l’on peut analyser les couleurs et choisir les tonalités adéquates. Dans le domaine du maquillage permanent, cette compétence permet aux professionnels de sélectionner les tons grâce auxquels ils peuvent avoir un rendu en parfaite adéquation avec les propriétés du visage, de la peau (carnation), des yeux ou encore des cheveux de leur cliente.

Seul un dermopigmentiste ou dermographiste qui maîtrise réellement l’art de la colorimétrie a la capacité de faire le point sur les couleurs et de les exploiter à bon escient pour valoriser les atouts de sa cliente. Ses compétences lui permettent de choisir les bonnes tonalités et nuances, mais également d’anticiper leurs variations.
Techniquement, un maquillage permanent a tendance à paraître très vif au départ. La vivacité de sa couleur diminue ensuite avant de se stabiliser durant les quelques semaines qui suivent l’opération. Un bon professionnel doit être capable d’anticiper cette situation. En outre, en plus du choix des couleurs, le praticien doit être apte à intervenir afin de corriger les différentes variations avec le temps.

Les esthéticiennes et esthéticiens qui souhaitent évoluer dans le domaine du maquillage permanent ont actuellement la possibilité de suivre une formation colorimétrie pour acquérir les connaissances sur le sujet. Cet apprentissage est, par ailleurs, vivement conseillé à ceux qui maîtrisent déjà les bases du maquillage permanent, mais qui veulent approfondir et renforcer leurs compétences.

Une expertise dans le choix et la manipulation des pigments

Maîtriser l’art de la colorimétrie, c’est également savoir choisir et manipuler les pigments. En général, les colorants utilisés pour le maquillage permanent sont biorésorbables et insolubles. Cependant, malgré ces caractéristiques communes, les pigments n’ont pas toujours les mêmes propriétés une fois qu’ils sont injectés sous le derme. Par ailleurs, il est important de rappeler qu’il existe différents types de pigments (inorganiques, minéraux, organiques et autres).

Les colorants inorganiques sont généralement assez stables et ont tendance à produire des couleurs plus opaques et ternes. Les solutions organiques, quant à elles, donnent un résultat plus sensible aux facteurs détériorant et aux dégradations (notamment à l’exposition à la lumière). Elles sont, en revanche, plus faciles à utiliser dans la mesure où elles donnent accès à une vaste gamme de couleurs et de nuances.