Pourquoi parle-t-on de garantie de loyer en Suisse ?

Le fait de donner un bien en location à une personne que l’on connait à peine peut exposer à certains risques. C’est pourquoi la plupart des bailleurs exigent aux locataires le versement d’une somme d’argent avant l’occupation des lieux.

En Suisse, cette somme équivaut à trois loyers mensuels et elle doit être déposée sur un compte bloqué au nom des locataires, et non sur un compte privé. C’est une solution qui permet aux bailleurs de se protéger des éventuels dommages financiers et dans la vie courante, on l’appelle : la garantie de loyer.

Garantie de loyer : comment ça marche ?

La Loi permet aux bailleurs suisses de revendiquer la garantie loyer afin de sécuriser les contrats de bail et afin de garantir la bonne foi des locataires. Seulement, il y a lieu de préciser que les bailleurs ne peuvent pas utiliser cette somme d’argent s’ils ne donnent des raisons valides.

En général, le dépôt de garantie est utilisé pour compenser des dommages financiers et pour remettre le logement dans l’état codifié par contrat. S’il ne suffit pas, les bailleurs peuvent encore facturer la somme qui manque aux locataires. Et bien sûr, ces derniers ne pourront pas prendre l’argent déposé à la banque qu’avec l’accord des locataires.

Quid de la garantie de loyer sans dépôt bancaire ?

Toutefois, il convient de noter qu’il existe une meilleure alternative au dépôt de garantie : c’est la garantie de loyer sans dépôt bancaire. De plus en plus de sociétés la proposent actuellement en Suisse car elle permet aux locataires de ne pas immobiliser leur argent dans un compte bloqué.

En échange de cela, ils doivent verser une prime annuelle durant leur contrat de bail pour que la société de cautionnement puisse garantir la caution à leurs bailleurs. Ainsi donc, les locataires peuvent utiliser leur argent à d’autres fins et il peut résilier l’assurance de garantie de loyer à tout moment car c’est une solution très flexible.